SIKORA Henri Albert

SIKORA Henri Albert, 11 ans  et Chaja-Hélène, 14 ans

Henri Albert a fréquenté l’école de la rue Froment  de janvier-40    juillet-42 (registre scolaire 676)  et Chaja Hélène à fréquenté l’école de la rue Breguet d’ octobre-34  à   juillet-42 (registre scolaire 5989)

Chaja Hélène et Henri Albert sont les deux enfants de Perla, née BERGER, et de Lejzer, artisan tailleur.

Ils habitaient 30 Rue Sedaine dans le 11eme arrondissement.

ils ont été arrêtés à Paris, avec leur mère. Leur père est déjà déporté. Ils font partie des vingt-trois enfants déportés de dix-sept familles qui habitaient rue Sedaine et des 750 enfants du 11e, victimes de la rafle du Vél d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942, parqués cinq jours dans ce vélodrome.

Une famille disloquée.

Ils sont internés à Beaune-la-Rolande avec leur mère.

Ils sont arrachés à leur mère, déportée avant eux par le convoi 15 du 5 août 1942.

Henri Albert, transféré à Drancy le 19 août, est déporté, après avoir subi 36 jours d’internement, dont deux semaines sans aucun parent. Il fait partie des 112 enfants du 11e déportés par le convoi 22 du 21 août 1942. Comme lui, tous sont exterminés.

Chaja Hélène, hospitalisée du 2 au 8 août 1942, à l’hôpital de Beaune-la-Rolande (sans que la raison en soit connue), est transférée le 25 août à Drancy et déportée trois jours plus tard, après avoir subi 43 jours d’internement. Elle est une des cinquante-quatre enfants du 11e déportés par le convoi 25 du 28 août 1942. Comme elle, cinquante-trois sont exterminés, un seul d’entre eux survivra.

– (Albert, Henri), né le 26 mai 1931 à Paris 12e (Seine), déporté  de Beaune la Rolande par le convoi 22 du 21 Août 1942, exterminé à Auschwitz.

Albert est Déclaré « mort en déportation  le 26 Août  1942 » à Auschwitz         ( J.O.R.F. n° 213 du 14/09/2014 ).

sa sœur ,  Chaja Hélène  née le 26 août 1928 à Paris 4e (Seine), déportée de Beaune la Rolande,  par le convoi 25 du 28 Août 1942, exterminée à Auschwitz.

Chaja est déclarée morte en déportation  le 2 septembre 1942 à Auschwitz (J.O.R.F.  du 7 janvier 2015)

L’AMEJD du 11e a gravé le nom de Chaja Hélène, le 9 juin 2001, sur une plaque commémorative à l’école 13 rue Bréguet et celui d’Henri Albert à l’école 13 rue Froment.

 
Photo d’Henri  SIKORA en classe
Sikora_Henri_Albert_Ecole_13RueFroment75011__Coll_RogerBENSASSON

Classe de 3e – École 13 rue Froment         Paris 11e (1942) Henri Albert Sikora,    Gaston Saban, Roger Bensasson

envoyée par son ami d’enfance Roger Bensasson
Lettre2016_de_RogerBENSASSON_déportation_enfant_SIKORA

Lettre (2016) de_RogerBENSASSON témoignage sur son camarade de classe Henri Albert SIKORA

Le témoignage de Roger BENSASSON*, camarade de classe d’Henri Albert

« Comme Henri Albert, j’ai fréquenté l’école de la rue Froment. Nous habitions la même rue mais je ne connaissais pas sa grande sœur. Pendant les récréations, nos jeux, nos rires, le sien en particulier, je l’entends encore, plein de vie. Nous avions 11 ans, nous étions gais, innocents, privilège de la jeunesse ?  Son absence brutale m’a fortement peiné : il ne venait plus à l’école. Déporté avec toute sa famille.

En regardant la photo de classe où je suis assis à côté de Gaston Saban (nos deux familles se fréquentaient), j’ai pensé à ces destins si différents pour trois élèves juifs de cette école. Henri Albert est mort en déportation ; Gaston a survécu en allant vivre en Turquie… Et moi, Roger, j’ai survécu tout en restant au même endroit, ne portant pas d’étoile car mes parents de nationalité turque avaient « oublié » de me déclarer français – un vrai miracle ! »

*Après avoir regardé le site de l’AMEJD du 11e, Roger Bensasson nous a transmis ce document rare, une photographie de leur classe « afin qu’elle soit publiée et qu’ainsi on redonne un peu de vie à Henri Albert ».

 

Publicités